Dans un monde qui ne tourne plus très rond, où tout semble partir en sucette et qui va connaître sa 82ème apocalypse dans huit jours, il est important de garder des repères, des références qui nous rassurent, nous ramènent à des valeurs. L'hiver suit toujours l'automne et précède le printemps ; le soleil se lève encore à l'est pour se coucher à l'ouest ; et Manchester est plus que jamais ROUGE.

City_Away_PL_017

Dans un match où il y avait absolument tout ce dont on peut rêver ; des gentils, des méchants, des injustices, du stress, du suspense et un final en apothéose ; nos Red Devils ont prouvé que la classe, la solidarité et l'envie ne s'acquièrent pas à coups de pétrodollars. Bien sûr, nous aurions pu l'emporter 3 ou 4 à 0, si Monsieur Atkinson avait fait son travail, et ainsi laver quelque peu l'affront du 1-6 de l'an dernier, mais rien ne vaut une victoire dans les arrêts de jeu, notre marque de fabrique. Voir la tête de Mancini, Tévez et tous ses copains après le but de Van Persie valait toutes les raclées du monde.

Quoi qu'en dise le futur ex manager des citizens, notre victoire est amplement méritée. Tactiquement au point, Fergie a affiché d'entrée ses ambitions avec une équipe résolument offensive. Le boss a retenu la leçon de l'an dernier, où il s'était déplacé chez le voisin bruyant pour jouer le nul, une erreur qu'il était bien décidé à ne pas rééditer. Solides en défense et mortels en contre-attaque, nos joueurs ont signé l'une des plus belles partitions de ces dernières années. Collectivement, la différence était évidente : United était une équipe, City une somme d'individualités représentée par un Balotelli préféré à Tévez au coup d'envoi, la bonne surprise du chef Mancini. Mais si nous avons été brillants dans l'ensemble, certains de nos héros méritent une mention spéciale...

Quoi qu'il fasse, Wayne Rooney est toujours critiqué. Si Wazza ne marque pas pendant trois rencontres, les spécialistes s'affolent. Pourtant, l'anglais est depuis de nombreuses années le joueur le plus important de l'échiquier mancunien. Son influence sur le jeu et sur le comportement de ses coéquipiers est énorme et son travail incessant, peu importe où il est aligné, est remarquable. Avec ses deux buts enfilés à Joe Hart, il est à présent le plus jeune joueur à avoir atteint 150 buts en Premier League et il détient le record de buts d'un Red Devil contre city avec 10 roses.

City_Away_PL_003

Des lunettes de soleil dans la grisaille de Manchester; Katie Holmes se marre, et nous aussi

City_Away_PL_010

"Moi j'ai une statue et toi, tu vas finir au Pôle Emploi"

City_Away_PL_046

Wayne Rooney - The Citizen Slayer

Autres grande satisfaction, Ashley Young a rendu une copie quasi parfaite, qui aurait dû être signée d'un but, injustement annulé pour un hors-jeu imaginaire. Enorme en défense, précieux en attaque, chaque décision était judicieuse et bien exécutée. Souvent critiqué, Young a donné à ses détracteurs de quoi ravaler leur venin... Jusqu'au prochain match. Le troisième joueur qui a brillé de mille feux n'est autre que notre gardien de but. David De Gea a ajouté une performance de plus à sa collection, espérons que ce soit celle qui mette un terme définitif à cette tournante ridicule des gardiens. Des gants, des pieds ou de l'épaule, DDG a assuré grave et s'est même permis d'être intraitable dans ses sorties aériennes ! Ajoutez à cela un Rafael toujours en mode warrior (même sans ses boucles), un Ferdinand des grands jours, un tout bon Evans, un Evra super concentré, un Carrick toujours au point ou un Cleverley très généreux, et vous obtenez une équipe qui n'a rien à envier aux pseudo-stars de l'Etihad Stadium, ancienne citadelle imprenable. A noter également les excellentes rentrées de Smalling, surtout, ou de Jones.

La seule déception, et croyez bien qu'elle me désole, concerne mon chouchou Antonio Valencia. Le véloce équatorien peine à retrouver son meilleur niveau. Pire ! Il ralentit régulièrement le jeu en temporisant là où il devrait accélérer. La confiance a visiblement quitté l'athlète, qui n'ose presque plus provoquer ses adversaires Le championnat est encore long et un retour en forme d'AV7 serait un bonus non-négligeable dans la course au titre.

City_Away_PL_025

Kompany out, on jubile. Balotelli remplacé, on sort du lol

Cette victoire nous place donc dans une situation confortable avec six points d'avance sur city. Pas de quoi s'emballer, bien sûr, mais notre bilan est encourageant : si nous avons le même nombre de points que l'an dernier après autant de rencontres, city en a moins et nous avons pris les scalps de Liverpool, Chelsea et City à l'extérieur, un exploit rare qui pourrait faire la différence au final.

Enfn, comment ne pas parler de cette fin de match et de ces incidents déplorables qui ont suivi le but à la 92ème minute de RVP... Un but qui provoqua des scènes de liesse chez nos joueurs, qui n'ont pu contenir leur joie devant les supporters citizens. Pour certains énergumènes parmi eux, c'en était trop et il fallut traduire la frustration par des gestes aussi moches qu'idiots. Un lancer de pièce de monnaie qui a fait saigner l'arcade de Ferdinand, lequel n'en avait pas encore fini avec la connerie humaine puisqu'il fut pris à parti par un supporter monté sur la pelouse pour faire dieu sait quoi. Heureusement, Joe Hart s'est interposé avec autorité et l'idiot du village a été interpellé. Avez-vous vu pareilles scènes après une défaite de United ? Pièces de monnaie et envahissement de terrain à city, lancers de fauteuils à Chelsea... La classe ne s'achète pas, vous disai-je.

City_Away_PL_048

ATTENTION Rio : Gros cons droit devant !

City_Away_PL_034

Je t'avais prévenu, putain !

City_Away_PL_054

"Peut-être que je devais saigner, pour leur rappeler la vraie couleur de Manchester"

City_Away_PL_044

Il a l'air intelligent, avec son joli bonnet, non ?

Le prochain match, à Old Trafford face à Sunderland, devrait logiquement nous réserver moins de surprises et d'excitement, mais il sera tout de même spécial pour moi car c'est le match que j'ai choisi d'aller voir cette saison ! J'espère donc voir un beau match avec plein de buts, contre une équipe dans le doute (Sunderland est actuellement reléguable). Un troisième trip au Théâtre des Rêves que j'attends avec toujours autant d'excitation. Reportage photos à suivre !

City_Away_PL_032

City_Away_PL_057

City_Away_PL_028

City_Away_PL_001

City_Away_PL_045

City_Away_PL_027

City_Away_PL_006

GLORY GLORY MAN UNITED