Les Red Devils accueillent les Toffees pour entamer deux semaines de folie déterminates dans la course au(x) titre(s).

utd_everton_001Everton, Schalke, Arsenal, Schalke, Chelsea. Voici donc les cinq matches qui attendent nos héros ces quinze prochains jours. Comme tu dis, c'est pas de la tarte ! On commence donc avec l'équipe de David Moyes, qui est dans une forme enfin digne de son status d'équipe du sub top avec 17 points collectés sur les sept dernières rencontres. Je dis enfin, car j'ai toujours eu une certaine sympathie pour ce club, allez savoir pourquoi. Peut-être un peu parce que plusieurs anciens de United y ont trouvé refuge, ou alors à cause de la capacité qu'a cette équipe à se mettre toute seule des bâtons dans les roues quand tout le monde pense qu'elle va enfin réaliser les exploits qu'on attend d'elle. Ce qui me plaît moins, par contre, c'est la faculté de ce club à sortir le match de sa saison face à MU. Lors du match aller, déjà, nous avons connu l'une de nos grosses désillusions de cette saison, en perdant deux points après avoir mené 1-3 à Goodison Park. Les Toffees ont malgré cela connu un début de saison très compliqué, où ils ont cotoyé la zone rouge pendant plusieurs semaines. Une entame qui n'est déjà plus qu'un mauvais souvenir car Everton trône désormais à une septième place, juste derrière notre ennemi commun, Liverpool. De quoi ajouter des regrets quand au potentiel de cette formation.

La statistique du jour, c'est que la dernière victoire d'Everton à Old Trafford remonte à... la saison 92/93 ! Mais ce samedi, sur le coup de 13h45, seule la victoire comptera pour United, qui ne peut plus se permettre de lâcher des points avec Arsenal, mais surtout Chelsea, tous deux dans son sillage, à six unités. Ces rivaux ont encore le droit d'y croire étant donné qu'ils vont tous deux se mesurer aux Red Devils dans les semaines qui viennent. Afin d'aborder ces chocs dans les meilleures conditions poissibles, il nous faut vaincre la bande à Phil Neville. Et celle-ci devra d'ailleurs se passer de plusieurs élements clés en l'absence de Tim Cahill, Mikel Arteta, Marouane Fellaini ou encore Louis Saha. L'absence de p'tit Louis devrait donc nous permettre de retrouver une vieille connaissance qui ne nous rappellera pas franchement un bon souvenir. L'attaquant Jermaine Beckford, qui officiait jadis à Leeds, nous avait éliminés de la FA Cup la saison dernière. En parlant d'attaque, rappelons que United n'a pas marqué le moindre but lors de ses deux dernières sorties, autant dire qu'il est plus que temps de refaire parler la poudre, face à Tim Howard. Peut-être que Wayne Rooney sera inspiré face à son ancien club, le club de son enfance, le club qui l'a fait connaître. Et si Moyes doit à nouveau bricoler au vu de ses nombreux blessés, Sir Alex Ferguson dispose d'un effectif quasi complet où seuls Hargreaves, Fletcher et Scholes sont certains de ne pas en être ce week-end. Dimitar Berbatov, absent de la feuille de match à Newcastle, est encore incertain.

Notre forme à domicile cette saison nous permet d'espérer un résultat favorable face aux Toffees, mais méfiance. Actuellement, Everton joue bien, quand United déçoit un peu. Après les deux dernières contre-performances, le moral n'est pas au beau fixe et un nouveau faux pas pourrait avoir une incidence bien plus grave que la perte de deux ou trois nouveaux points. Il est temps de retrousser ses manches et de montrer qui est le leader, qui veut coiffer la couronne de champion une fois le dernier coup de sifflet de la saison donné. D'habitude, les Reds répondent présents dans les moments importants, quand les matches comptent plus que jamais. Première étape en ce week-end pascal. BELIEVE.

Onze possible : Van der Sar, Rafael, Smalling, Vidic, Evra, Valencia, Carrick, Anderson, Nani, Rooney, Hernandez.

Prono : 2-1

Bon match à tous.

GLORY GLORY MAN UNITED