paul_poulpe_001_copieArpentant les rayons de mon supermarché habituel, je réfléchissais à ma Preview pour la saison à venir, à un jour du début du championnat anglais et trois jours de l'entrée en scène du club le plus prestigieux de cette compétition. Qu'allais-je bien pouvoir dire, après avoir lu toutes les prédictions des sites et journaux anglais ne misant que très peu sur United, qu'ils verraient plutôt sur le déclin et non de retour sur le trône. Chelsea restera champion pour une majorité, Man City et Arsenal par ci par là, MU se battra pour la 4ème place. Etais-je le seul à avoir ce sentiment qu'après avoir terminé deuxième l'année dernière à un petit point des blues, malgré une hécatombe en défense, les pertes de Ronaldo et Tevez, une Rooney-dépendance et des décisions arbitrales douteuses, nous pouvions voir grand ? United n'est jamais aussi fort que quand il a "raté" sa saison (comprenez par raté, fait moins bien que premier), les statistiques le prouvent. Oui, je suis très confiant pour cette année, la route sera certes longue et parsemée d'embuches, mais nous avons les moyens d'aller chercher ce 19ème titre qui serait historique. Si la chance nous sourit et que les blessures nous épargnent, nous serons sans doute un prétendant plus que sérieux.

En regardant la concurrence, ce sentiment ne faiblit pas. Chelsea sera évidemment l'équipe à battre. Drogba est une machine à goals, Cech est un très bon gardien, Ancelotti un excellent entraîneur et le retour d'Essien est un réel plus pour l'équipe d'Abramovich. Si Malouda est dans la même forme que lors de l'exercice précédent et que Lampard a toujours autant de cul, si Ramires s'adapte rapidement, les londoniens seront un sérieux client. Mais quelque chose me dit, au-delà du fait que cette équipe soit vieillissante ou qu'elle soit la plus lésée du top Four par le nouveau réglement favorisant les jeunes "du cru", que Ch€£$ki n'écrasera pas tout sur son passage. Carvalho est parti, et Terry est sur le déclin depuis que ses histoires d'adultères ont été étalées sur Picadilly Circus. La défense est donc prenable. A l'avant, les doublures de Drogbite, en cas de blessure, sont loin d'être aussi létales.

Arsenal a réussi à garder Fabregas, de gré ou de force. De gré, il aura à coeur d'offrir quelque chose aux supporters, privés de trophées depuis cinq longues années, pour sa dernière saison au club. De force, il traînera la patte sur les pelouses britanniques et regardera les matches du Barça à la TV triste et rancunier envers Wenger. Les Gunners offriront encore du beau jeu mais tiendront-ils la route toute la saison ? Ses gamins vont-ils devenir des hommes ? Van Persie (et les autres) va-t-il être épargné par les blessures ? Le transfert de Chamakh devrait apporter plus de solutions aux avants postes. La défense sera selon moi l'élément décisif pour la saison des artilleurs, Vermaelen devra confirmer son excellente première saison et Koscielny espérera connaître pareils débuts. Une saison blanche supplémentaire pour Arsène et les fans vont commencer à gronder, même si Arsenal sera encore dans le Big Four.

Mais ce Big Four existe-t-il encore ? Il a été bousculé l'an passé, Liverpool laissant sa place aux Spurs de Tottenham qui n'ont certainement pas volé leur ticket pour la Ligue des Champions. Tottenham devra maintenant réaliser le plus dur : confirmer. En cas de qualification pour la phase de poules de la C1, ils vont découvrir le parfum particulier des soirées européennes, mais aussi les gueules de bois des lendemains. Car derrière, les candidats se bousculeront.

Liverpool voudra récupérer son statut après une saison catastrophique, ou grandiose, cela dépend du point de vue. Le gros espagnol est parti et a laissé sa place à un entraîneur qui sait tirer le meilleur de ses joueurs, aussi moyens soient-ils (il va kiffer Anfield). L'arme fatale des scousers sera évidemment Torres, qu'ils furent heureux de ne pas voir partir vers un club plus ambitieux. Champion du Monde mais auteur d'un tournoi désastreux, le buteur espagnol, s'il évite les blessures, fera encore trembler les défenses du royaume. Stevie G aura également à coeur de remettre le bateau à flots. Les transferts de Joe Cole ou Jovanovic devraient apporter de bonnes alternatives à Liverpool qui n'est toutefois toujours pas armé pour jouer la tête, faut pas déconner.

Manchester City a transféré 56 joueurs (dont quelques stars, avouons-le) ! Problème, ils ne peuvent en faire jouer que 14 par match. Même problème que l'an dernier pour Mancini et sa belle écharpe : Contenter une chiée d'ego démesurés et faire jouer tout ce petit monde ensemble. Bonne chance Roberto ! Sans des résultats rapides (top 5 en janvier), ta saison se terminera plus rapidement que prévu... Et avec un peu de chance on s'approchera encore un peu plus des 40 années de disette pour les voisins bruyants.

S'il est une équipe que j'aimerais voir déjouer les pronostics en s'incrustant dans le Big Four, c'est bien Everton. L'autre club de Liverpool compte d'excellents joueurs et un entraîneur de talent. Dans un bon jour, Everton peut battre n'importe qui, cela s'est vérifié l'an dernier, les Toffees ne devant leur pauvre huitième place qu'à une série de blessures pas possible.

*****************************************************

Oui je réfléchissais à tout ça lorsque mon caddy s'arrêta au rayon poissonnerie. Et là, un phénomène étrange se produit, je vis, à côté d'un banc de morues inanimé, une créature visqueuse et tentaculaire dont le faciès ne m'était pas inconnu... J'le connais ce poulpe bordel ! Allez c'est comment encore... Merde...

- Je suis Paul, Paul le poulpe !

- Paul ? C'est vraiment toi ? Mais qu'est-ce que tu fous là ?

- Des hollandais m'ont kidnappé après la finale, j'ai réussi à m'évader mais j'ai été pris dans un filet à la Mer du Nord et me voilà !

- Wow ! Saloperies de goudas ! Mais je suis trop content d'te voir Paul, je suis trop fan de toi, j'ai même un poster de toi dans ma chambre à côté de Cantona ! Dis, tu voudrais pas faire quelque prédictions sur la saison de mon club préféré, par hasard ? Ce serait trop génial. Si tu acceptes, je t'achète et je te libère, ça marche ?

Une poignée de... tentacule plus tard, le deal était réglé, Paul me dirait tout ce que je voulais savoir si je le libérais, lui et Paulette, une femelle qu'il essayait de pécho depuis deux jours. Voici en exclusivité les prédictions de l'oracle d'Oberhausen, dont vous connaissez la fiabilité :

United sera champion dès le mois d'avril et jouera la finale de la Ligue des Champions contre le Bayern qui ouvrira le score, avant d'être rejoint à 90ème minute par un but de Rooney, Chicharito offrant la victoire aux Red Devils une minute plus tard, dans les arrêts de jeu. Impression de déjà vu... Ribery sera expulsé suite à une deuxième faute sur Rafael qui en aura rajouté. Olic sera mangé par Vidic. Van Gaal en perdra sa moumoute.

Avant la finale, United aura joué contre Anderlecht en demi-finale un match de football champagne. Dans l'autre demi-finale, Fabregas aura offert la passe décisive du seul but de la double confrontation à... Villa.

United éliminera City de la Cup, grâce à un but contre son camp de Tevez, qui aime toujours United. Les derbys en championnat seront gagnés par les rouges grâce à des buts dans les arrêts de jeu, classique.

Owen inscrira un triplé à Liverpool et embrassera le blason devant le kop.

United vaincra Chelsea à Old Trafford, le but du 3-0 sera néanmoins entaché d'un hors-jeu presque aussi énorme que celui de Drogba un an plus tôt.

Le même Drogba, handicapé par la grosseur de sa tête, ne plantera que dix buts. Terry, handicapé par une cystite, ne se tapera que dix putes.

Les Red Knights organiseront un grand barbecue où les Glazer seront conviés, Malcolm décèdera dans la nuit qui suivra, de raison inconnue. Ses fils, attristés, quitteront le club après avoir épongé la dette. Ils déclareront : On voulait juste s'amuser avec ce gros jouet, on le rend aux supporters et on s'excuse. Les écharpes jaune et vert sont très belles. On pense racheter Liverpool.

Les tirs non cadrés de Lampard ne seront plus déviés automatiquement dans le but et il atteindra péniblement 5 buts, 5 penalties.

Un autre Paul, Scholes, sera élu joueur de l'année. En conférence de presse il dédiera son prix à Capello avant d'aller rejoindre sa famille chez lui.

Rooney, Chicharito, Nani, Berbatov et Valencia complèteront le classement grâce à des prestations de haut vol.

Bébé sera élu meilleur joueur, de la Carling Cup.

Sir Alex rempilera pour 10 ans, aura sa statue à côté de Sir Matt Busby et déclarera le jour du titre : DTC Liverpool !

Ferdinand jouera, puis sera blessé au genou, puis jouera...

Et enfin, last but not least, Arshavin continuera de nous faire rire avec ses réponses débiles sur son site internet.


Une grande saison je vous disais !

Je tins parole, emmenai Paul et Paulette dans un sachet spécial produits frais, lorsque je les sortis de leur emballage, Paul avait l'air béat des ados qui viennent de faire la chose pour la première fois. Paulette était toute... Décoiffée, les ventouses en bataille. Je demandai à Paul si ses prédictions étaient exactes et le célèbre céphalopode me répondit : l'important, c'est d'y croire.

Adieu Paul, et merci, sois heureux.

L'important, c'est d'y croire.

GLORY GLORY MAN UNITED